Vivre un licenciement ou comment le vivre au mieux ?

En cette période de crise financière et de fin d’année, subir un licenciement peut engendrer des craintes, un stress… Puis viendront des pensées contradictoires, un oscillement entre un défaitisme et un optimisme exacerbés.

« Je vais bientôt me faire licencier… J’entends, je lis partout que c’est la crise… Je pense que je ne vais pas arriver à retrouver un nouvel emploi et ça m’inquiète beaucoup. » « J’ai une famille, des charges et m’imaginer être au chômage, c’est très difficile pour moi. » Ouf, je vais enfin pouvoir quitter ce travail qui me stressait trop et prendre du temps pour moi… »

Qui peut encore, à l’heure d’aujourd’hui, penser que ces réflexions ne viendront pas un jour perturber le fil de sa carrière professionnelle ?

Se faire signifier son renvoi et/ou son licenciement n’est jamais agréable. C’est une rupture à vivre entre un environnement ordré, connu et un futur mouvant, inconnu. On sait que l’on va devoir quitter un lieu, une fonction, un quotidien, des collègues pour aller vers une phase transitoire qui passera souvent par un accompagnement par l’assurance chômage avec ses nouvelles règles et contraintes, pour aller vers un nouveau poste de travail dont on ne sait encore rien.

Se projeter dans l’inconnu, c’est très difficile ! Imaginez-vous devoir préparer un voyage, sans rien savoir de la destination, de la durée, du climat, de l’équipement à embarquer, des moyens de subsistances disponibles sur les lieux, du moyen de transport… Face à une telle proposition, la majeure partie des personnes déciderait de renoncer à prendre le départ sans avoir plus d’informations.Ce refus paraît tout à fait raisonnable, sauf si l’on ne craint pas de mettre sa propre vie en danger. Vivre un licenciement n’est heureusement pas aussi incertain ni potentiellement aussi dangereux que dans la métaphore précédente sur le voyage, cependant les craintes et les sentiments que le vécu d’une telle situation peuvent amener, s’apparentent souvent à la peur légitime de « l’inconnu ».

Que peut-on faire dans ce genre de situation ? Une recette magique pour retrouver rapidement une solution, un nouveau travail ?

Il existe beaucoup de littérature sur les sujets des techniques de recherche d’emploi, du vécu de se trouver en situation de chômage, cependant, il est peu probable d’y trouver une recette magique. Certes, envisager ces lectures peut apporter une aide durant une période, donner des repères, néanmoins à court terme, la personne se devra de faire le point sur « ce qui » peut être à la portée de son niveau d’influence personnelle.

En effet, la remise en question nécessaire ne sera pas la même pour un-e ouvrier-ère sans qualification qui se retrouve licencié-e de son travail dans une région où le taux de chômage est bas, que pour celle ou celui qui vivrait une situation similaire dans un pays en crise financière. Le niveau d’emprise sur « le connu » reste néanmoins le même dans ces deux cas de figures et il concerne la personne en elle-même.

Faire le point sur soi reste ainsi le premier ancrage, un travail à faire pour la définition de son camp de base (comme on le dit en séance de « coaching ») pour savoir déjà « d’où nous partons » avant de trop anticiper le « où allons-nous arriver ».

Cette approche permet déjà de préserver sa capacité à rester en action, élément qui reste primordial pour garder un rythme, un équilibre psychique et physique, ainsi qu’une hygiène de vie durant toute la phase transitoire. En effet, se fixer sur une anticipation trop forte du futur retour à l’emploi à tout prix peut engendrer une usure, voire une cristallisation dans l’immobilisme à la longue (si la phase transitoire par le chômage devait durer dans le temps).

En résumé, il est utile dans un premier temps de penser à soi, de travailler sur parcours, de faire le point sur les compétences qui ont été acquises, sur ses intérêts et ce, même si ça ne paraît pas être la solution en soi pour retrouver un emploi. C’est une étape indispensable.

Le fait de mieux se connaître et se « re-connaître » soi-même permettra aussi de mieux s’orienter dans un monde et une économie du travail complexes et très fluctuants…

A propos de l'auteur:

Postmaster – administrateur du site

Rédiger un commentaire

Désolé, vous ne pouvez pas accéder à ce site web

Vous utilisez une version obsolète de MS Internet Explorer. Pour une expérience de navigation plus confortable, mettez à jour votre navigateur à une version plus récente.

Mozilla Firefox Microsoft Internet Explorer Apple Safari Google Chrome