Valider ses acquis ? Viser la certification avec la VAE !!!

Cet article devrait intéresser toute personne ayant acquis des compétences professionnelles au travers d’un parcours qui aurait dévié depuis les formations de base. En effet, il existe un moyen de se certifier sur la base de son expérience, ce moyen consiste en la procédure de Validation des acquis de l’expérience (VAE).

La procédure de VAE permet l’accès à l’obtention d’un titre (diplôme) reconnu. Elle s’adresse aux personnes qui ont acquis au travers de diverses expériences (dans les domaines du professionnel, du bénévolat, etc.), des compétences qui sont en lien avec les exigences d’une profession bien définie. Cette démarche existe déjà depuis plusieurs années en France. En Suisse, elle s’est développé depuis le début des années 2000, surtout du côté de la Romandie.

En Suisse, cette procédure de qualification comporte plusieurs phases. Elle est inscrite dans la Loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle (LFPr). Un guide de référence a par ailleurs été élaboré sur ce thème par l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), il est téléchargeable sur le site internet de l’OFFT.

Intéressons-nous maintenant au déroulement en répondant à ces diverses questions :

Quelles sont les conditions d’admission et quelles sont les phases de la procédure ?

La VAE est ouverte aux personnes bénéficiant de 5 années d’expériences professionnelles (au minimum), dont selon les professions, un certain nombre d’années effectuées dans le même secteur professionnel que celui du métier envisagé pour la VAE.

Par exemple, pour être admis dans cette procédure dans le canton de Vaud, il faut préalablement compléter un formulaire d’admission officiel et envoyer les documents demandés au Portail d’entrée. Le Portail d’entrée se chargera ensuite d’évaluer et de vérifier l’admissibilité de la demande.

La procédure de VAE se déroule en 5 phases : Information, Inscription, Bilan de compétences-ciblées, Evaluation, Formation(s) complémentaire(s) et Certification.

Où trouver des informations utiles sur la « VAE en général » et l’offre des certifications concernées ?

Le site internet http://www.validacquis.ch contient toutes les informations nécessaires sur les métiers disponibles par la VAE. On y trouve une liste des procédures VAE des professions déjà reconnues au niveau fédéral, ainsi que des informations sur les offres VAE cantonales. Par ailleurs, sur ce site figurent aussi, les différents formulaires cantonaux d’admission à la VAE.

La VAE est actuellement possible dans un certain nombre de professions et pour certains types de certifications. Il peut être utile de préciser que pour l’instant, seul le niveau du CFC est possible dans tous les cantons suisses. Il y a cependant des projets cantonaux qui permettent aussi via une procédure de VAE, d’obtenir des diplômes du niveau AFP, ES et universitaires et pour le titre Formateur-trice d’adultes Brevet fédéral.

En tant que candidat-e à une VAE à quel investissement temporel dois-je m’attendre pour effectuer cette procédure ?

Réaliser le dossier de ses compétences-ciblées nécessite un minimum de 100 heures de travail personnel (jusqu’à 300 heures). En général, on compte 6 à 9 mois pour réaliser un dossier de compétences-ciblées complet et déposer la demande d’évaluation auprès des experts métiers.

A partir du moment où le dossier de compétences-ciblées a été évalué par les experts métiers, le ou la candidat-e a 5 années pour terminer l’acquisition des domaines de compétences lacunaires, par le biais des formations complémentaires (etc.). Passé ce délai, les attestations d’acquis obtenues à la suite de la phase de l’évaluation du dossier de compétences-ciblées ne sont plus « valables » pour viser l’obtention du CFC concerné.

En général, effectuer une procédure entière de VAE requiert un minimum de 1 année et peut durer, comme indiqué ci-dessus, jusqu’à 5 années.

Quel est l’investissement financier nécessaire pour cette procédure ?

Au niveau financier, selon les accords inter-cantonaux en vigueur, le tarif pour bénéficier des prestations d’information et de conseil, d’accompagnement au bilan de compétences-ciblées, d’évaluation du dossier de compétences-ciblées, se monte à CH 2’000.-frs.
Pour les frais engendrés par les formations complémentaires, selon le résultat de l’évaluation du dossier de compétences-ciblées, il est difficile de donner une estimation des coûts, puisque cela dépendra du nombre de modules de formation à envisager et de l’offre de formation disponible (en général, on dit que ce montant peut aller de 1’000.-frs à 7’000.-frs. mais ce n’est qu’une estimation…). Par ailleurs il faut savoir que certains cantons prennent à leurs charges (totalement ou dans une certaine mesure) ces différents frais… Il ne faut pas négliger non plus, tous les frais engendrés par les déplacements, voire pour les personnes employées à temps plein, une éventuelle diminution du temps de travail pour suivre les formations complémentaires, etc.

La VAE est une démarche enrichissante qui demande un investissement et une motivation réelle, tout en permettant d’officialiser un changement d’orientation, c’est aussi une aventure favorisant l’accès à la formation continue tout au long de son parcours professionnel.

  • A propos de l'auteur:

    Postmaster – administrateur du site

    Rédiger un commentaire

    Désolé, vous ne pouvez pas accéder à ce site web

    Vous utilisez une version obsolète de MS Internet Explorer. Pour une expérience de navigation plus confortable, mettez à jour votre navigateur à une version plus récente.

    Mozilla Firefox Microsoft Internet Explorer Apple Safari Google Chrome